Standard & Poor’s revoit à la hausse les tendances financières des collectivités

Source : caisse des dépôts

En début d’année l’agence de notation Standard & Poor’s avait prévu une baisse de la capacité d’autofinancement des collectivités territoriales, mais c’est une amélioration qui se produit.

Mais, selon elle, les annonces gouvernementales sur le logement social et les incertitudes sur la mise en œuvre du pacte financier entre l’Etat et les collectivités territoriales pourraient fragiliser ce regain de santé.

Orientée il y a 18 mois vers le rouge, la situation des finances locales se redresse. Après la direction des études de la Banque postale Collectivités locales, c’est au tour de la division secteur public de l’agence de notation Standard & Poor’s (S & P) de le dire. Une hausse des recettes de fonctionnement légèrement supérieure aux prévisions, une maîtrise très forte des dépenses de fonctionnement et la poursuite de la réduction de l’investissement ont permis aux collectivités, en 2016, d’améliorer leur taux d’épargne brute à 14,5% de leurs recettes de fonctionnement (contre 13,9% en 2015), a indiqué l’organisme, lors d’une conférence de presse ce 10 octobre.

Bonne nouvelle pour le secteur public local, « le rebond budgétaire devrait se poursuivre », a-t-il aussi relevé. Alors que l’agence envisageait en début d’année une réduction de l’épargne brute des collectivités à 13% en 2018, elle anticipe désormais une progression de cet indicateur, synonyme d’un regain de santé, à 15% en moyenne « sur la période 2017-2018 ». Cette année, les recettes des collectivités sont tirées par la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) et des droits de mutation encore très dynamiques (+ 8%). Dans le même temps, les collectivités devraient parvenir à contenir une nouvelle fois leurs dépenses de fonctionnement, les départements en particulier profitant d’une moindre hausse des charges liées au RSA.

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Publicités

Collectivités Locales : une contribution notable à l’amélioration du déficit français

sp-global

Découvrez  une étude sur les tendances financières des collectivités locales françaises.  Elle concerne 39 000 collectivités : villes, groupements à fiscalité propre, départements et régions.

En 2015, les collectivités locales françaises ont contribué pour moitié à l’amélioration du déficit français, lequel a bénéficié de leurs résultats budgétaires positifs.  Ces résultats budgétaires étant supérieurs à nos attentes, nous prévoyons désormais des tendances financières plus favorables pour le secteur public local en 2016 et 2017.

L’après-2017 reste néanmoins marqué sur le plan budgétaire par de fortes incertitudes institutionnelles et conjoncturelles.

Les conditions de financement externes restent attractives pour la majorité des collectivités, avec une offre importante et diversifiée.   Actuellement, les conditions du recours aux billets de trésorerie sont particulièrement favorables.

> Télécharger l’étude

> De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

L’équipe de la Plateforme des Institutionnels se renforce

La Plateforme des Institutionnels renforce ses équipes en accueillant un nouveau Responsable de Clientèle Investisseurs Institutionnels, Pierre-Eloi ACAR.

Depuis sa création, la Plateforme des Institutionnels est guidée par l’ambition de devenir une référence en matière de financement participatif des collectivités locales et des acteurs institutionnels. Pierre-Eloi ACAR rejoint les équipes pour accompagner son ambitieux projet de développement et apporter son expertise sur la désintermédiation.

Précédemment responsable de l’activité Secteur Public au sein de la société de gestion ACOFI, Pierre-Eloi a accompagné plusieurs acteurs institutionnels parmi lesquels figurent de grandes collectivités locales, des bailleurs sociaux et des établissements publics de santé.

Il a par ailleurs travaillé sur de nombreux sujets de désintermédiation et de modélisation de fonds de prêts innovants destinés à financer l’économie réelle (Fonds de prêts à l’économie) et a dans ce cadre, été amené à mettre en relation Investisseurs Institutionnels et acteurs du secteur public local.

A titre d’exemple, Pierre-Eloi a contribué au lancement en 2012 et 2013 d’un fonds de 150M€ de prêts aux collectivités locales (FCT PREDIREC FILO). Cette opération de désintermédiation a été réalisée en étroit partenariat avec les équipes d’ARKEA Banque Entreprises & Institutionnels.

Pierre-Eloi est diplômé d’un Master in Management et d’un Master of Science in Capital Markets de l’EDHEC Business School.