Les collectivités n’échappent pas aux plateformes de crowdfunding @cmarkea @FinanceActive @Regionsdefrance

Publication Régions de France & Finance Active – Juin 2017  –  Le crédit aux collectivités locales à l’heure de la digitalisation

Le marché du crédit n’échappe pas aux grandes évolutions structurantes de l’économie du XXIème siècle : digitalisation, suppression des intermédiaires, démultiplication en un clic des relations possibles.

Si les acteurs du crédit aux collectivités restent majoritairement les grands établissements bancaires français, la désintermédiation commence à se faire une place via les émissions populaires ou les placements privés par exemple. Le recours aux plateformes de crowdfunding est déjà entré dans les pratiques, même si les sommes levées sont encore de l’ordre du symbolique au niveau de nos collectivités locales.

Arkéa Banque Entreprises et Institutionnels (E&I), partenaire historique du secteur public local,  s’est lancé dans un projet digital avec la « Plateforme des institutionnels ». 

L’objectif premier de la « Plateforme des institutionnels » est d’offrir aux collectivités une nouvelle source de financement, entre le financement bancaire et l’émission obligataire. La collectivité présente les projets de son territoire et fixe elle-même les conditions financières qu’elle sollicite (montant, taux et durée des financements). La « Plateforme des institutionnels » leur permet de se financer autrement que par l’intermédiaire de leurs banques traditionnelles. La « Plateforme des institutionnels »  permet en outre aux investisseurs institutionnels de financer l’économie réelle en accompagnant des projets locaux et utiles.

flecheDécouvrez l’intégralité de l’interview de Laetitia Boussarie & Vincent Guerillon d’Arkea Banque Entreprises et Institutionnelsdans la Publication Régions de France & Finance Active – Juin 2017

Pour plus d’informations :  pierre-eloi.acar@arkea.com   –   laetitia.boussarie@arkea.com   –   vincent.guerillon@arkea.com

La tendance est au #crowdfunding #immobilier ! @Fundimmo @Galivel

Source: Galivel.com

L’économie collaborative modifie la donne dans de nombreux secteurs de la vie courante. Cette dernière qui trouve sa source dans l’économie du partage est en plein essor dans les pays européens.

Un engouement expliqué par le caractère atypique de ce produit financier.

Après seulement quelques années d’activité, les fonds collectés en financement participatif immobilier sont passés de 10 millions en 2014 à plus de 55 millions en 2016. Avec une durée de placement généralement comprise entre 12 et 30 mois et des rendements annuels affichés de 8 à 12%, le crowdfunding immobilier propose au grand public un placement n’ayant pas d’équivalent sur le marché. Ce modèle de placement obligataire capte essentiellement des particuliers, mais Fundimmo note qu’il séduit également de plus en plus de personnes morales et d’institutionnels.

 

barometre-crowdfunding-immobilier-2016-par-fundimmo-vok

..Lire la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

Le guide sur le crowdfunding immobilier est paru !

Le crowdfunding immobilier ( ou financement participatif ) connaît un succès grandissant .  A quels  besoins  répond – il ?  Comment  fonctionne – il ?  Quels  sont  les  risques  ?  C’est  l’objet  d’un  nouveau  guide   publié   par   les   plateformes   membres   de   Financement   Participatif  France   accessible  gratuitement    via    ce    lien : https://issuu.com/financementparticipatiffrance/docs/fpf-guide-pratique-hd-stdc-issuu

Pourquoi ce nouveau type de financement de l’immobilier ?

L ’investissement  dans l’immobilier  a longtemps été réservé aux institutionnels et aux  particuliers fortunés.  Le  crowdfunding  répond  à  la  nécessité  de  démocratiser  ce  placement, généralement  jugé  rentable  et  au  risque  maîtrisé,  avec  un  ticket  d’entrée  faible : c’est la raison d’être des plateformes. Elles réunissent  des  promoteurs aux besoins accrus en fonds propres exigés par leurs partenaires bancaires et des investisseurs  à la recherche de solutions d’investissement transparentes.

«  En diffusant ce guide, les plateformes se mobilisent pour  éclairer  les investisseurs  sur les opportunités et  les  risques  associés  à  leur investissement.  Il  en va  de  la  confiance  du  public  dans  cet te  nouvelle  forme  de  financement de l’économie réelle qu’est le crowdfunding immobilier » conclu t Souleymane – Jean  Galadima ,  pilote de la commission crowdfunding immobilier au sein de l’association Financement Participatif France.

Télécharger le communiqué de presse

1er crowdfunding citoyen dans l’Eure

Source : www.collecticity.fr

collecticity

Routot lance une campagne de crowdfunding citoyen

Routot, dans le département de l’Eure, est la première commune de France à lancer une opération de financement participatif, avec Collecticity, pour réaliser un équipement public. 

L’objectif est de lever 30 000 euros de dons pour financer la construction d’un terrain multisports et d’une aire de jeux pour enfant. La collecte va durer trois mois, jusqu’au 30 septembre.

Si l‘objectif est atteint, les travaux commenceront l’hiver prochain et les habitants de Routot pourront jouer au volley, au basket et au football dès le printemps 2017. Les jeunes enfants disposeront quant à eux d’un espace équipé d’un toboggan, d’une pyramide en cordage et de divers jeux. Si l’objectif n’est pas atteint, les sommes collectées seront restituées aux donateurs.

Quand les citoyens deviennent mécènes de leur territoire

Les dons réalisés pour un projet sur collecticity.fr peuvent ouvrir droit à une réduction d’impôt à hauteur de 66% des sommes versées dans la limite de 20 % du revenu imposable, ou à une réduction d’ISF (impôt sur la fortune) à hauteur de 75% des sommes données, dans la limite de 50 000 euros par an. Pour les entreprises, 60% du montant du don est déductible de l’impôt sur les sociétés. Rendez-vous sur collecticity.fr pour soutenir le projet ! 

> Lire la suite

 

Financement participatif : Collecticity partenaire d’Arkéa Banque E&I

Source : www.collecticity.fr

collecticity  ARKEA

La start-up Collecticity et Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels se mobilisent pour les collectivités locales.

Collecticity est la première plateforme de financement participatif dédiée au secteur public en France.

En organisant des levées de fonds via du prêt, avec ou sans intérêts, et du don, avec ou sans contreparties, auprès de particuliers, la start-up se pose en véritable alternative au financement classique du secteur public. Elle permet d’impliquer les français dans les projets de leur collectivité tout en constituant un produit d’épargne sûr. Collecticity ambitionne une part de marché supérieur à 1% des financements publics à horizon 2020.

Elle s’appuiera sur un partenariat avec Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels, filiale du Crédit Mutuel Arkéa, spécialisée dans le financement du secteur public local et pionnière en matière de désintermédiation bancaire pour promouvoir auprès des acteurs publics ce modèle innovant de financement.

En effet, ces dernières années, les collectivités ont fait face à des difficultés de financement auprès du secteur bancaire traditionnel et notamment pour les plus petites d’entre elles dont les projets sont inférieurs à 100 000 euros. Et dans un contexte de baisse des dotations de l’État, cela a une incidence sur l’investissement local qui représente pourtant 70% de l’investissement public.

Les français, de leur côté, ont un lien affectif très fort avec leur commune et souhaitent s’engager pour l’amélioration de leur cadre de vie et la réalisation d’équipements publics qui seront utiles à tous, leurs enfants et leurs aînés. Par ailleurs, ils souhaitent donner du sens à leur épargne tout en privilégiant des placements sûrs et transparents.

Ce partenariat entre Collecticity, plateforme de financement participatif dédiées aux projets publics, et Arkéa Banque E&I, permettra aux collectivités de bénéficier d’une source de financement alternative pour tous leurs projets, et aux citoyens de placer leur argent dans des projets locaux, clairement identifiés, dont ils seront parfois les premiers bénéficiaires.

Télécharger le communiqué de presse

En savoir plus : jerome.grenthe@arkea.com